October 16, 2017

Please reload

Posts Récents

La caféine pour enfants : à éviter?

November 17, 2017

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

La Biennale Internationale du Design

April 3, 2017

Mercredi 29 mars, l'équipe du magazine Crocoule a eu la chance de parcourir, grâce à un chemin chiffré, les différentes expositions et d'assister à des ateliers à la 10ème Biennale internationale du design de Saint Etienne. Le thème de cette année est : "Working Promesse, les mutations du travail". Uniformes, inventions, projets, découvertes, nouveaux métiers, conditions, … Tout y était pour se plonger dans le sujet. 

 

 

Certaines salles étaient magnifiques, d'autres incompréhensible mais souvent surprenantes. Les univers étaient très différents. Dans certaines salles il y avait tellement d'objets d'exposés que l'on ne savait plus où donner de la tête, alors que dans une salle il n'y avait pas grand-chose à regarder mais il fallait s'asseoir, se munir d'un casque et se laisser emporter par les paroles d'un interlocuteur que l'on ne connait pas et par un sujet parfois vague. 

 

Si vous aimez regarder l'art sans forcément la comprendre, le simple plan donné à l'entrée fera l'affaire. Mais si vous souhaitez en apprendre plus sur les expositions n'hésitez pas à faire des visites guidées. Cela vous permettra de bien vous imprégner du message qu'à voulu faire passer l'artiste. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de cette journée à la cité du Design, libre à vous de partager les expositions avec vos enfants ou bien de les confier à Robin, l’animateur de l’atelier enfants. Ils vivront ainsi la Biennale de leur côté et pourront s’amuser à l’atelier « Quand je serais grand-e ». 

 

Le but était simple, faire découvrir aux enfants les nouveaux métiers. Prendre 2 métiers et les mélanger afin de créer un métier du futur. Après cette introduction, les enfants ont dû définir leur propre profession. Ces nouveaux métiers étaient surprenants. Nous avons découvert par exemple que le légisbotor est un avocat qui défend les intérêts des robots, que les fabriquantins inventeront les objets du futur, ou encore que l'aspironaute se charge de faire disparaitre les déchets présents dans l'espace. À l'aide d'un carton et d'un pion, ils ont dû répondre à des questions pour constituer un chemin et les orienter vers leur futur métier. Les questions étaient variées pour percer au mieux leur caractère. Je préfère jouer avec un copain ou avec plusieurs? En plein air ou à l'intérieur? Et d'autres questions sur leurs intérêts : création, observations, invention…? 

 

Et pour les plus petits, pas de panique! Robin est là pour aider ceux qui ne savent pas lire.

Après cela Robin a distribué à chaque enfant une carte postale, qu'ils pouvaient envoyer à la personne qu'ils souhaitaient ou repartir avec s'ils ne connaissaient pas leur adresse. Au verso, juste à côté de l'adresse, les enfants ont collé une vignette avec le nom de leur métier et sa description. 

Ensuite, pour la création visuelle du recto de la carte, cela dépendait du métier obtenu par chaque enfant. Chaque métier était représenté par une couleur et l'atelier dépendait vraiment du choix du départ. 

 

A l'aide du rouleau à pâtisserie sur lequel était fixé un tampon ils ont créé le fond de leur carte, puis avec un tampon plus petit mais toujours dans l'univers de leur métier prédéfinit, ont inséré un dessin de personnage avec l'uniforme officiel du travailleur. Après cela ils avaient des pochoirs et des feutres pour compléter leur carte avec des petits dessins, souvent représentant des objets en lien avec le métier.

 

 

 

 

 

Les enfants ont ensuite poster leur carte dans une vraie boite à lettre postale, car les cartes étaient déjà prêtes à poster. 

 

 

 

 

À noter que vous pouvez tout à fait, après les avoir récupérés à l'atelier enfants, leur faire découvrir le reste de la Biennale, ce sera d'autant plus intéressant pour eux de le faire en votre compagnie. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Please reload